Stan Smith & Pharrell

« Some People Think I’m a Shoe », l’histoire de la Stan Smith en 10 collabs

by Régis
31 août 2021
Comments 0

Cet homme a-t-il réellement existé ? C’est la question que l’on pourrait se poser lorsque l’on évoque Stan Smith, tant la chaussure qui porte son nom l’a dépassé en notoriété.

C’est pourtant bien un homme qui a inspiré ce modèle mondialement culte d’Adidas, mais probablement pas celui auquel vous pensez. Car en effet, avant de porter le nom du célèbre tennisman américain Stan Smith, cette chaussure en cuir blanc immaculée s’est d’abord appelée « Adidas Robert Haillet », référence au n°1 du tennis français de 1952 à 1960. En 1964, nommé directeur commercial chez Adidas, ce dernier conçoit la paire pour la firme aux trois bandes dans leurs bureaux alsaciens. Cette origine quasi 100% tricolore expliquera peut-être d’ailleurs en partie le succès colossal du modèle dans l’Hexagone.

Adidas Robert Haillet

Mais revenons à nos moutons. C’est seulement au tournant des années 1970 que le portrait de Stan Smith (le tennisman vainqueur de l’US Open 71, vous suivez toujours ?) va venir orner la languette de la chaussure en complément du tampon « Robert Haillet » déjà présent, la marque souhaitant se développer sur le marché américain. Cette étrange cohabitation Smith/Haillet va prendre fin en 1978, l’Américain remplaçant alors totalement le Français sur l’ensemble de la chaussure.

Yoko Ono & John Lennon Stan Smith
Yoko Ono & John Lennon, tout de cuir chaussés

Plébiscitée dans tous les milieux, adoptée par des icônes comme David Bowie ou John Lennon dans les années 70-80, et devenue l’accessoire indispensable des jeunes urbains dans les années 90, la Stan Smith va vivre des décennies de prospérité. Une success story stoppée net en mai 2011. Ce mois-ci, Adidas annonce arrêter la production de son modèle phare. Une stratégie de pénurie sciemment orchestrée pour ressortir le modèle en grande pompe trois ans plus tard, le prix gonflé à 95€ (pour un modèle vendu à l’origine 50€) en ayant pris le soin d’envoyer la paire à des célébrités triées sur le volet… Pharrell Williams, Kate Moss, Gisele Bündchen ou Ellen DeGeneres remettront ainsi le modèle sous le feu des projecteurs. Stan Smith lui-même sera mis à contribution pour venir jouer les vendeurs au concept store Colette (aujourd’hui fermé) le jour de la ressortie du modèle !

Un coup de poker payant pour Adidas : depuis 2015, plusieurs millions d’exemplaires de la Stan Smith sont vendus chaque année. On ne compte plus aujourd’hui les déclinaisons de ce modèle : en toile, en liège, rose, à pois, en version vegan, à scratch… tout a été essayé, ou presque ! L’icône a aujourd’hui complètement dépassé en notoriété ses deux géniteurs, Haillet & Smith, si bien que le second a ironiquement titré son autobiographie parue en 2018 « Some People Think I’m a Shoe »… Le prix à payer pour devenir immortel ?

Stan Smith livre

Cet article cite partiellement des chapitres de l’ouvrage « L’Odysée de la basket » de Pierre Demoux (La Tengo Editions).


Pour aller plus loin, retrouvez ci-dessous notre sélection des collabs de Stan Smith les plus réussies !

Stan Smith x Colette

Stan Smith x Colette

Quand la (defunte) griffe parisienne pose ses iconiques pois bleus sur la paire pour fêter son grand retour dans les rayons. Produite à uniquement 100 exemplaires, elle atteint aujourd’hui des tarifs demesurés au resell.

Stan Smith x Pharrell Williams

Stan Smith x Colette

Une série de 10 modèles aux motifs hippie customisés par Pharrell himself, également distribués en exclusivité au shop parisien Colette pour le retour de la paire. Annonce le partenariat long terme entre Adidas et l’artiste qui signera de nombreuses collabs par la suite.

Stan Smith Boost

Quand Adidas décide d’associer le confort moderne de sa semelle Boost avec le style classique de la tennis. Un trait d’union gagnant entre deux époques.

Stan Smith OG Primeknit (White/Red)

Même principe, cette fois en utilisant la technologie Primeknit (équivalent allemand du Flyknit de Nike) permettant de profiter d’une toile plus légère et aérée sur l’empeigne. Le tube de l’été, mais que vous assumerez toute l’année.

Adicolor Edition

Parce que la vie est bien trop courte pour ne s’habiller qu’en noir et blanc.

Barneys x Colette x Dover Street Market

Une association entre trois Avengers du prêt à porter, à savoir Colette (Paris), Barneys (New York) et Dover Street Market (Londres). Pas la plus originale, mais une édition « premium » qui ajoute une touche de luxe au modèle. Triste époque pour le retail cependant, on notera que deux des trois enseignes ont fermé leurs portes depuis.

Billionaire Boys Club « Palm Tree » Edition

Jamais à court d’idées, Pharrell signait en 2016 pour sa marque BBC une édition tropicale de la Stan Smith, associée d’une veste assortie. Prêt.e.s à (re)partir en vacances ?

adidas Y-3 Stan Smith Zip

Quand on croyait avoir tout vu, Yohji Yamamoto nous montre qu’il est encore possible de revisiter le modèle, avec zips sur les côtés et une finition premium. Arigatō gozaimashita!

Human Made

Autre designer japonais inspiré, Nigo a proposé une collection de Stan Smith et Adidas Campus revisitées pour sa marque Human Made. Le coeur rouge rappelle la ligne Play de Comme des Garçons, tout en restant fidèle au modèle d’origine.

Pharrell Williams x Adidas HU ‘Ecru Tint Cream White’

Comment ne pas terminer avec Pharrell tant ses participations ont été nombreuses ? Cette robe écru a l’avantage d’apporter un discret coup de fraîcheur à un modèle pourtant déjà vu et revu. La Stan Smith-mania n’est pas prête de s’arrêter de sitôt.


Si vous êtes intéressé.e par d’autres sélections, n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter ci-dessous :

Et suivez également notre actu via Instagram, Facebook et Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *